ECHOES, Prenez-vous au jeu

Qui n’a jamais téléchargé un jeu pour l’installer sur son smartphone ou sa tablette ? Echoes, façonné dans les murs d’Hélioparc, va vous emmener dans un univers imaginaire insolite.

Nom de code : Echoes. Terrain de jeu : App Store. Particularité : Jeu vidéo made in Hélioparc. Candy Crush n’a qu’à bien se tenir, Echoes arrive ! « Echoes est une BD interactive qui se décline en 5 épisodes. C’est un jeu polar où un inspecteur sur le point de mourir et à la mémoire défaillante, essaye de remonter le temps pour trouver comment il s’est retrouvé dans cette situation. La particularité, c’est que les actes du joueur ont une incidence sur la suite du jeu » indique Frédéric Lignac, le fondateur. 

Cheveux longs, casque vissé sur la tête, écran d’ordinateur en vis-à-vis… il a le parfait profil du Geek. « Je suis un créatif. Echoes est un projet collaboratif, développé avec un dessinateur - Nicolas Fouqué - et une société bordelaise - Nova Box. Il
peut déboucher sur une création d’entreprise ». À 33 ans, Frédéric Lignac connaît les moindres recoins du jeu vidéo. « J’ai toujours voulu entrer dans l’industrie du jeu vidéo. J’ai débuté sur l’ordinateur à 4 ans. À 7 ans je faisais déjà des jeux de rôles » indique celui qui a par la suite intégré la multinationale américaine EMC avant d’être testeur de logiciels. « Le jeu n’est qu’un support, c’est l’imaginaire qui m’anime. D’ailleurs, Echoes est un projet venu de mon imaginaire. Si j’ai mis en forme 5 épisodes, je suis capable de le décliner à l’infini ». Frédéric Lignac maîtrise sur le bout des doigts la mécanique
des jeux. « Le game design associe au minimum 8 compétences pour un jeu comme le mien, entre le scénariste, les artistes chargés de la musique, le dessinateur, les programmeurs, etc ».

Installé depuis le mois d’avril au coeur de l’Atelier Numérique, Frédéric Lignac avoue sans mal qu’Hélioparc a changé sa vie. « J’ai multiplié ma productivité par 10 ! En outre, la technopole me permet de nouer des contacts, d’ouvrir des portes. J’ai par exemple pu participer à la Foire de Pau et prochainement au Toulouse Game Show ». Seul bémol dans le projet Echoes, son financement. « Le projet n’est pas viable à ce jour, il est en incubation. Pour rentabiliser Echoes, nous avons besoin que 26 000 personnes achètent chaque épisode à 0,89 €. En 2013, 40 000 personnes ont téléchargé le premier épisode d’Echoes sur l’App Store, en seulement 24 heures. Certes, cette première version était gratuite, mais les perspectives sont réelles, d’autant plus que l’objectif est de développer également le jeu sur Android ».

Découvrez les Acteurs d'Hélioparc

Rédaction : Agence Valeurs du Sud

Un réseau de partenaires